CHERCHER :

Christine Fontaine ou le plaisir de vendre

ChristineFontaine

Ses boutiques “Et moi” et “Col et Monté” font le bonheur des dames en centre-ville de Poitiers depuis plus de 13 ans. Son leitmotiv quotidien est de répondre à tous les coups cœurs et à toutes les bourses.

Echanger, vendre et faire plaisir, sont les maîtres-mots qui animent Christine Fontaine. Dès son plus jeune âge, elle aidait sa tante dans sa boulangerie. A 17 ans, elle s’envole pour l’Angleterre pour peaufiner son anglais en deve- nant serveuse et fille au pair. « Petite voyageuse », comme elle aime se qualifier, Christine Fontaine s’est beaucoup baladée. Née à Dakar au Sénégal, elle a toujours apprécié faire des rencontres et découvrir les spécialités de chaque pays.

Un an après son expé- rience anglo-saxonne, elle arrive à la capitale. Très rapidement, elle est recrutée dans une entreprise internationale, elle occupait un poste de secrétaire, « mais comme on ne me promettait pas de voyager, je ne suis pas restée ».

Un sens inné du commerce

Sans perdre de temps, elle enchaîne dans une nouvelle activité et devient inspectrice pour une marque de jouets. « Je formais les vendeuses et je mettais en place les rayons. J’ai tenu ce poste pendant deux saisons de Noël. J’ai beaucoup aimé car j’ai parcouru toute la France. » Entre deux emplois, elle devient représentante pour Mc Keen, une marque américaine de jean’s, mais lors d’un salon, elle tombe sous le charme d’une nouvelle activité …

Forte, de ses premières expériences professionnelles et polyvalente dans l’âme, elle rejoint le groupe Saponifère, une référence en matière d’articles pour le bain. Employée comme commerciale, elle est très vite mutée comme formatrice de vendeurs, puis elle lance une série de boutiques en province.

A 26 ans, elle s’installe en Vienne et crée sa propre boutique Marine à Châtellerault, spécialisée dans les produits de bains et de linges de toilette. Un an après, le magasin se dote d’un rayon de vêtements pour enfants de la marque Tartine et chocolat. Elle ouvre ensuite Ciel bleu, une boutique à Poitiers. Tout en gérant ses deux commerces, elle réussit à élever ses deux enfants, Charles et Luce. Quelques années plus tard et pour des raisons économiques, les deux magasins ferment. Déçue, mais pas abattue, Christine Fontaine ne baisse pas les bras et elle lance en 1999, une nouvelle société ITD, Inter- national textile diffusion. « Mon tissu venait d’Italie et je faisais fabriquer en France des pulls en maille, uniquement vendus à domicile. »

Le plaisir de vendre en boutique lui manquait tellement, qu’elle décide de renouer avec la vente en directe en créant un magasin en bord de mer au Conquet, près de Brest.

Des boutiques pour partager

Motivée par ce nouveau succès, elle renouvelle cette joie en ouvrant en octobre 1999 la boutique Col et Monté à Poitiers. « Nous étions sur un marché de niche, le style bord-de-mer était tendance, mais à la plage. A Poitiers, j’ai misé sur le style citadin et urbain. »

Entraînée par ce nouvel élan, elle enchaîne les ouvertures de boutiques, à Angers, Beaulieu-sur-Dordogne, La Rochelle et une autre à Poitiers en 2009. Un an plus tard, la crise passant par là, Christine Fontaine a subi quelques fermetures.

Toujours aussi réactive, elle revoit sa stratégie commerciale et reposi- tionne ses boutiques. « Le Conquet et Beaulieu sont des boutiques atypiques, je les ai conservées telles quelles, mais j’ai revu mes collections pour les deux magasins pictaviens. Col et Monté est consacré à Véro Moda et à la mode à petit prix, tandis que Et Moi mise sur le haut de gamme avec la marque Gérard Darel. » Aujourd’hui, Christine Fontaine est une commerçante heureuse, elle fait ce qui lui plaît et partage sa passion avec ses clientes. A la fois optimiste, ambitieuse et généreuse, elle a conquis de nombreuses Poitevines.

Lydia de Abreu