CHERCHER :

Laissez-vous surprendre par les Expressifs

expressif

expressif

La nouvelle édition du festival prend ses quartiers en centre-ville de Poitiers pour le week-end. Il y en aura pour tous les goûts et tous les spectacles sont gratuits.

Vidéo, théâtre, danse, arts plastiques, le spectacle vivant se produira dans les rues de Poitiers jusqu’à dimanche soir à l’occasion du festival Les Expressifs. Poitiers Jeunes, l’association organisatrice, tient à mêler créations professionnelles et amateurs, un moyen aussi de donner un coup de pouce aux productions locales.

Le chapiteau central sera installé sur la place Leclerc. Lieu d’accueil, vivant, chacun pourra donner ses idées pour l’Express papier, le journal du festival, flâner devant l’exposition ou prendre cinq minutes pour étudier la programmation. A deux pas se tiendront plusieurs ateliers de sensibilisation au développement durable. Le festival revient sur le square de la République avec une ambiance village. La compagnie Le Bruit du sfumato posera là sa caravane pour un ciné-concert intimiste. La place du marché sera le pôle des musiques actuelles.

Encourager la création

Pour sa 17e édition, les Expressifs n’ont pas baissé en intensité : 78 spectacles, 328 artistes pour 175 représentations. Il y en aura pour tous. L’accent est mis notamment sur les jeunes créations, mais aussi sur les spectacles participatifs. Korat & Chantaboun, un duo de chansons et de théâtre répèteront notamment avec des chorales locales.

« Nous souhaitons créer de l’émotion, mais aussi susciter des questions », note Karine Abel, programmatrice et coordinatrice du festival. Il faudra ainsi prendre avec précautions Kalash et Moumoute de la compagnie les Humains gauches. « Nous essayons de programmer des spectacles différents du très abordables, à un peu plus dur voire pro- vocant. » Christmas forever de Tony Clifton Circus est par exemple un remix du père Noël est une ordure et questionne sur la société de consommation. La compagnie 220 vols présente Larsen, un spectacle concert osé (à partir de 8 ans). Chiken Street propose une reconstitution de la pre- mière guerre mondiale à l’aide de pommes de terre. « L’idée est de rendre abordable une question difficile, d’avoir derrière le rire une question plus grave. »

Musique !

Plus léger, Métalu à chahuter installera ses attractions sonores ludiques et interactives sur la place Leclerc. L’occasion de créer son propre spectacle. Côté musique, parmi les nombreuses propositions, le Sweet bang proposera de l’électro hip-hop alternatif. Une soirée internationale est programmée vendredi soir au Bar le Zinc avec un groupe allemand et deux anglais ainsi que le poitevin Mouss. Poitiers Jeunes a également rassemblé les différents groupes pour Compil’. « C’est là encore un moyen supplémentaire de mettre en avant la programmation, les groupes amateurs. »

N’hésitez donc pas à passer dans les rues durant ce week-end pour découvrir, échanger, redécouvrir Poitiers.

M.W

 

Info Pratique

Jusqu’au dimanche 7 octobre, dans le centre-ville de Poitiers. Accueil et renseignements place Leclerc et place Notre-Dame.
Site et programme sur : www.lesexpressifs.com