CHERCHER :

L’ambassade flottante, l’Hermione a pris la mer

L'Hermione remonte la Charente tandis que l'équipage salue la foule.

Deux adolescents, suspendus au dessus de L'Hermione, arboraient les drapeaux français et américain.

La mise à l’eau de L’Hermione, vendredi 6 juillet, s’est déroulée devant 50 000 personnes et de nombreux officiels dont le ministre des Transports Frédéric Cuvillier. Elle était retransmise au consulat de France à New-York. A 20h, la frégate du XVIIIe siècle voguait sur la Charente.

Un officier de marine en costume du XVIIIe siècle, suspendu à un filin au dessus du navire vedette, souffla dans sa corne de brume pour marquer le début du grand moment. Il fut suivi, toujours en altitude, d’une grâce essaimant des feuilles de chêne (dans la tradition, les bateaux mis à l’eau étaient entourés de feuilles de chêne) puis de deux adolescents surplombant les drapeaux français et américains. A 19h15, la mise à l’eau a commencé.

La Fayette salue la foule

La mer avait suffisamment monté pour que L’Hermione flotte. Le bateau-porte, sorte d’écluse flottante, pouvait dès lors libérer la frégate qui emmena le marquis de La Fayette à Boston pour aider les insurgés américains à se libérer du joug anglais, en 1780. Mais la porte se bloqua contre le quai. Juste ce qu’il fallait de dramaturgie. Finalement à 19 h 40, devant 50 000 personnes amassées pour l’événement, la forme de radoub Louis XV s’est ouverte et la frégate en est sortie. Tractée par des remorqueurs, L’Hermione commença par voguer à reculons sur la Charente.

Un spectateur se jette à l’eau

Quand l’espace le permit, la coque fit demi-tour et s’élança dans une boucle sur le fleuve, longeant la Corderie Royale sous les acclamations du public avant de venir se ranger dans une une autre forme de radoub, baptisée Napoléon III, plus profonde et située … à quelques mètres de la première. Un spectateur qui en avait fait le pari se jeta à l’eau à son passage et nagea vers l’auguste bâtiment. A son bord, des danseuses exécutaient une chorégraphie et les membres d’équipage de blanc vêtus formaient le rang devant un La Fayette curieusement affublé d’un nez de Cyrano qui saluait la foule de son tricorne. Il était 20 h et tout avait bien fonctionné. Les organisateurs pouvaient respirer.

 

2015, CAP SUR BOSTON

A l’automne, L’Hermione recevra ses trois mâts puis cet hiver, elle sera parée de près de 1000 poulies, 1500 pièces de cordage d’une longueur totale de 24 km, de 19 voiles d’une surface de 2200 m2 et de 26 canons. Vers l’été 2013, elle effectuera une modeste première traversée Rochefort – île d’Aix. L’année suivante, elle se préparera à la navigation hauturière avec un équipage de 20 marins professionnels à bord. Enfin, en 2015, elle rejoindra Boston.