CHERCHER :

Voir la Vienne en un coup d’aile

Christian Richard, l’auteur, Olivier Barreau, directeur de Geste Editions et Francis Gardeur, le photographe

Château de Baudiment-Beaumont

Le “département de la Vienne photographié du ciel” présente une série de clichés inédits. L’ouvrage rassemble des sites patrimoniaux d’exception, des paysages naturels variés à partir d’un point de vue : celui des oiseaux.

Dès les premières pages du livre « Le département de la Vienne photographié du ciel », le lecteur découvre de superbes photographies en pleine page. Chaque image est soulignée par un texte sur l’histoire du site.

« C’est un ouvrage riche avec de superbes illustrations photographiques, souligne Maurice Ramblière, élu au conseil général de la Vienne. Il présente un regard en altitude. On se retrouve comme un oiseau sur une branche, à contempler les richesses naturelles et les couleurs surprenantes des paysages. C’est une manière différente de voir notre département. La qualité des images, la poésie des textes offrent un travail de haute volée. A chaque fois, la photo se renforce d’une anecdote, d’une histoire ou d’un détail. »

Les photos sont de Francis Gardeur. Olivier Barreau, directeur général de Geste Editions souligne à son propos: « Ce qui nous a plu, c’est son œil. Il voit des choses que nous n’aurions pas décelé, une marre, un château caché. Quant aux notices de Christian Richard, elles sont extrêmement fouillées. »

Poser un autre regard

Francis Gardeur est un passionné de vol et de photographie. Il combine ces deux passe-temps en photographiant la terre à bord d’un ULM optimisé pour la prise de vue aérienne. « Nous sommes assez peu nombreux à faire ça. Je pilote et je photographie en même temps. Je passe plus de temps en l’air que sur terre. Je suis guidé par ce qui vient, par les découvertes, c’est une véritable balade aérienne. J’essaye de poser un regard neuf, comme si je n’avais jamais volé. » Malgré ces nombreuses heures de vol depuis 1989, il a été surpris par le nombre de châteaux présents dans le département. Il a passé près de 35 à 40 heures de vol pour passer au crible de son objectif les paysages de la Vienne. De ce travail, il a ensuite sélectionné près de 310 photos, complétées à chaque fois par un texte.

A la rencontre de l’Histoire

Christian Richard s’est prêté à l’exercice. « Je ne suis pas dans mon registre habituel. C’est impossible de tout dire, il faut donc trouver le truc en plus. Je ne savais pas par où commencer. » Ses sujets de prédilection sont les avions et la seconde guerre mondiale. Il est également passionné par les fouilles archéologiques.

« Je craignais de raconter des histoires banales, je ne voulais pas faire un catalogue touristique. Après avoir regardé les photos une par une, je me suis lancé. Même de mon côté, j’ai découvert des sites. En l’air, nous voyons des choses complètement différentes de celles au sol. Deux trois bâtiments m’ont d’ailleurs donné du fil à retordre, pour leur localisation. »

Ce passionné d’histoire défend son département. « La Vienne est un carrefour en étoile où l’Histoire de France a défilé, la grande Histoire. Le département a de nombreux bâtiments de portée nationale. » Ligugé a accueilli le premier monastère d’hommes, Sainte-Croix, le premier pour les femmes. Les Arènes de Poitiers ont vu plus de deux millions de visiteurs dans ses murs. Il y a aussi l’abbaye de l’Etoile, la nécropole de Civaux, le sanctuaire romain d’Antigny … « J’aime aussi par exemple donner l’origine des noms, savoir d’où ils viennent. » Intarissable sur l’histoire des monuments, des lieux, il a cherché à donner également un autre regard sur ces sites. « Je ne pourrais pas faire ce travail pour un autre territoire. Les collectes que j’ai effectué pour d’autres ouvrages, les anecdotes que j’ai pu récolté, les livres que j’ai amassé, tout cela a participé à faire ce livre. »

Mathilde Wojylac

 

Info Plus